15 h 00 min - 18 h 00 min

L’OPMEM fête l’Halloween

Studio-Théâtre Alfred-Laliberté, 405, rue Sainte-Catherine est, local J-M400, Montréal

Pour la première fois de son histoire, l’Orchestre philharmonique des musiciens de Montréal (OPMEM) vous convie à un magnifique programme portant sur une fête tant chérie par les jeunes et les moins jeunes : l’Halloween. Ce sera une fantastique occasion de se déguiser, d’être dans un décor mort-vivant avec des prix de présence et une musique thématique.

Vous pourrez entendre de grandes pièces du répertoire symphonique comme la Toccate et fugue en Ré mineur de Jean-Sébastien Bach sur une orchestration du chef d’orchestre Leopold Stokowski; la fameuse Danse macabre de Camille Saint-Saëns, incontournable pour l’Halloween; la Nuit sur le Mont Chauve de Modest Moussorgski; ou encore la marche funèbre de Siegfried dans le Domaine des Dieux de Richard Wagner.

Ce sera également l’occasion pour vous d’entendre, et ce en première mondiale, le concerto Dracula du compositeur québécois Olivier Gagnon. Œuvre en trois mouvements, mettant en premier plan un saxophoniste solo, où chacun des mouvements représentera un personnage de l’histoire de Dracula par un saxophone différent. La partie soliste sera assumée par Geneviève D’Ortun.

 *Achetez un billet VIP et recevez une affiche autographiée par le compositeur ainsi que la soliste; et recevez également un enregistrement de la performance du concerto Dracula du compositeur québécois Olivier Gagnon.

Olivier Gagnon, compositeur

Olivier Gagnon est un compositeur originaire de la région de Québec. Il a terminé son doctorat en composition en 2016 à l’Université de Montréal sous la supervision de Alan Belkin et Caroline Traube. De plus, en 2011 et 2012 il a étudié l’écriture pour orchestre à vents avec le compositeur Jan van der Roost. Pendant ce stage subventionné par le Conseil des arts du Canada, il a aussi étudié la composition et l’analyse avec le compositeur Luc van Hove.

Il a reçu plusieurs prix internationaux de composition. Parmi ceux-ci, il a gagné le 12° Concorso internazionale di composizione « Romualdo Marenco » – sezione per Banda ainsi que le premier prix dans la catégorie senior du 1stInternational Antonín Dvořák Composition Competition. De plus, il a gagné le deuxième prix au 6th International Composition Competition Harelbeke. La musique d’Olivier Gagnon est jouée dans plusieurs pays dont le Canada, la France, la Belgique, la République tchèque et l’Italie, en plus d’avoir été diffusé dans des festivals comme le Congrès et festival mondial de saxophone – Saxopen.

En complément de sa participation active sur la scène musicale montréalaise et internationale, il fait des recherches sur la perception des émotions en musique. Il a présenté ses travaux au Midwestern Music Cognition Symposium à Columbus Ohio en 2013 et au Milestones in music Cognition à Montréal en 2014. Il a aussi gagné, en 2014, le concours d’article de vulgarisation de la Société québécoise de recherche en Musique.

Geneviève D’Ortun, saxophoniste

Musicienne et pédagogue de formation classique et contemporaine (Conservatoire de musique de Montréal, Université de Montréal, Université de Moncton) passionnée d’improvisation, Geneviève D’Ortun voyage d’abord comme multi-instrumentiste avant de faire carrière sur scène, sur disque et en enseignement pendant une dizaine d’années en Acadie. Maintenant à Montréal, elle participe à plusieurs projets de création, enseigne le saxophone dans différentes écoles et mène de front des études doctorales.

On a pu récemment la voir sur scène avec l’artiste multi-disciplinaire Amanda Dawn Christie dans la performance Requiem for Radio, avec Satellite Théâtre et le Théâtre populaire d’Acadie dans la production Comme un seul Grum (spectacle duquel elle signe également l’environnement sonore) et dans La Nostalgia del Futuro du compositeur Pierre Michaud. Comme saxophoniste-improvisatrice, on peut l’entendre sur les deux albums de l’Ensemble ILÉA, un collectif d’improvisation libre électroacoustique basé à Montréal. Elle participe aussi comme compositrice, musicienne et formatrice depuis 2014 à Zone Rouge, un projet canado-tchadien imaginé par le comédien et metteur en scène Mathieu Chouinard (Satellite Théâtre) et le danseur et chorégraphe Taigué Ahmed (N’dam Se Na). Geneviève signe également l’environnement sonore de Horizon Vertical, un spectacle de danse en échasses produit par la compagnie acadienne Circus Stella dont la première se tiendra à Moncton cet automne.

En marge de la performance, de l’enseignement et de la composition pour la scène, Geneviève poursuit présentement des recherches sur le mélange entre saxophone, électroacoustique et dramaturgie au doctorat sous la direction de Jean-Marc Bouchard et Pierre Michaud à l’Université de Montréal.

DATE : Dimanche 28 octobre 2018

HEURE : 15h

ENDROIT : Studio-Théâtre Alfred-Laliberté

ADRESSE : 405, rue Sainte-Catherine est, local J-M400, Montréal


Billets



Note : Les billets achetés par paypal seront à retirer à la table des billets réservés le jour du concert à l’aide de la confirmation d’achat.

* Une carte étudiante sera demandée automatiquement pour tout billet étudiant présenté. l’OPMEM se réserve le droit de refuser un billet étudiant sans preuve.